Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Actions sur le document

Aumônerie des gens du voyage

24 avril 2017


Retour sur l’office de la Passion du Seigneur célébré dans l’église de Saintines

Retour sur l’office de la Passion du Seigneur célébré dans l’église de Saintines, de la paroisse de la Vallée de l’Automne. Célébration commune aux paroissiens « gadgés » et aux voyageurs. La Croix de Jésus nous conduit vers lui, elle suppose un dépouillement, ce dépouillement de l’intérieur, des préjugés, de la peur de l’autre, de nos certitudes et de nos confortables repères, de notre indifférence …

La Bible nous parle du cœur de Dieu et des pensées de son cœur, qui sont des pensées d’amour, un projet de salut pour chacun de nous. Quand le Verbe de Dieu s’est fait chair, Dieu, en Jésus, a pris un cœur de chair aux battements véritables et sensibles, aux battements chargés d’amour pour tous les hommes. Ce cœur humain, ce cœur de chair est même devenu à l’issue de la Passion, un cœur mort, qui cessa de battre mais qui, percé par la lance, laissa se répandre de l’eau et du sang. Ainsi, de ce cœur pourtant inerte, l’amour a encore jailli avec toutes les grâces qui découlent du Mystère Pascal. De ce cœur transpercé est née l’Eglise avec toutes les richesses de ses Sacrements. Ce cœur, enfin, est devenu à Pâques, un cœur ressuscité qui vit et bat à jamais pour les hommes d’un amour indéfectible.

L’Eglise, c’est l’unité des frères. Unité qui vient du cœur de Jésus. Quand Jésus meurt sur la croix, de son côté transpercé, d’où jaillit l’eau et le sang, symboles de Vie répandue et manifestée chez nous, Jésus crée l’Église. L’Église est l’acte d’amour suprême de Jésus.

C’est l’expérience spirituelle qu’ont éprouvée les deux communautés (paroissiens et voyageurs) présentes et unies dans la même action liturgique… Eau, sang, …de natures différentes mais unies dans le cœur du Christ, répandus au pied de la Croix, formant, de manière la plus épurée et dépouillée, l’Église, épouse du Christ.

""Le sang et l'eau du côté de Jésus coulent pour tous, personnellement... Puisque Dieu a voulu nous aimer dans la démesure... laissons-nous aimer... laissons-nous aimer comme par un privilège indu. » Père Pascal Flamant


L’Aumônerie appelle à ce que des paroissiens se laissent rejoindre par la question de la présence évangélique des gens du voyage sur leur paroisse et qu’avec l’impulsion de leur curé, en lien avec l’Aumônerie, ils puissent prendre des initiatives, s’impliquer, accompagner, porter du fruit et fêter !

Une équipe est à construire…

Contacter l’Aumônier Diocésain des Gens du Voyage : michel.tison[nospam]oise-catholique.fr

<< Retour à la liste